BIENVENUE SUR LE SITE DE AMORECHET

Pour la préservation du patrimoine juif

LA VERITE SUR L'AFFAIRE DU TOMBEAU DES ROIS
Editorial 

Haim Berkovits

Il est à Jérusalem un Tombeau juif bi-millénaire datant de la période du Second Temple, du nom récent de « Tombeau des rois », situé au 46 de la rue Salah Din, tout proche de la tombe de Shimon ha Tsadik, dans la partie Est de la ville, à quelques dizaines de mètres de trois grands hôtels et d’une station de tramway.

Depuis 1873, un haut mur de pierre le clôt sur tout son périmètre, son entrée est un épais por- tail sur lequel figure l’inscription : REPVBLIQVE FRANÇAISE TOMBEAV DES ROIS et sur lequel flotte le drapeau national français. La France en réclame la propriété exclusive, malgré les preuves du contraire et s’accorde le droit, après des années de fermeture abusive, pour des raisons sécuritaires, des secrets et de non-dits, de refuser ou de permettre l’entrée, payante et sur réservation.

Depuis la nuit des temps, ce site est un lieu juif de dévotions et de pèlerinages et la situation de dévoiement en tous points que la France favorise ne peut plus durer.

A ce jour, inversement, une situation comme celle d’un ancien tombeau chrétien en France dont les Israéliens auraient hérité et en feraient un usage contraire à la décence et au respect des morts, ou encore celle d’un cimetière musulman en terre musulmane hérité par les français qui organiseraient des spectacles non conformes serait-elle envisageable ?

Nul doute que les israéliens seraient poursuivis par les autorités françaises et que les français laisseraient aux autorités musulmanes cet héritage encombrant en priant pour avoir la vie sauve......

 

En Israël, la France a spolié le Tombeau des Rois, l’a dépouillé de ses sarcophages et de ses ossements sacrés, a profané le lieu par ses fouilles archéologiques et par l’organisation de festival de musique arabe. De plus, des nombreux colloques se sont tenus sur le sujet du Tombeau des Rois, tendant à y nier toute trace de judéité, sans oublier que, sur la version en arabe du site du Consulat de France à Jérusalem, il n’est plus question que du « Tombeau du Sultan ». Il est grand temps d’agir et de remettre la vérité historique au centre de nos préoccupations.

Passionné par l’histoire de ce Tombeau depuis près de vingt ans, je souhaite vous faire partager mon intérêt pour ce site archéologique, d’une valeur patrimoniale inestimable, l’un des hauts lieux saints du judaïsme en Terre d’Israël, où reposent des personnalités majeures de l’Histoire antique d’Israël.

Tout au long de mes recherches, j’ai mesuré l’incroyable ampleur de ce dossier qui, peu médiatisé à dessein, reste une affaire dans laquelle s’imbriquent profanations, histoires de famille et d’héritage mal ficelé, mais aussi dégradations et pillages éhontés de l’un des endroits les plus fascinants d’Israël et du Proche-Orient. J’ai reconstitué toute l’histoire du Tombeau des Rois, y compris celle de tous les intervenants, dont le stupéfiant imbroglio juridico-notarial entre Israël et la France.

Dans ce dossier, je vous livre une partie des éléments de mon enquête. Que la France rende enfin le Tombeau des Rois à Israël et à la la prière juive, sans conditions et en toute bienveillance, que le Musée du Louvre rende les sarcophages et les ossements sacrés afin qu’ils reprennent leurs places originelles, que l’Histoire d’Israël, et que le lien qui nous lie avec notre Terre ne soient plus jamais niés. Ce sont les seuls et uniques buts qui animent ma démarche !

Bechem Hachem Naassé Vénatsliah’

© 2019 by AMORECHET